Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

International

Pollution: le Golfe du Mexique en passe de devenir la plus vaste zone morte du monde.


Le 01 Juillet 2017
   



Les zones mortes sont des zones aquatiques où l'oxygène devient quasi-inexistant. En cause: le réchauffement climatique et les polluants issus de l'agriculture humaine. Les organismes fuient ces zones hypoxiques. Le Golfe du Mexique est en passe de devenir la plus vaste du monde.

Le Golfe du Mexique pourrait passer pour un endroit idyllique. Et pourtant, la vie marine y est devenue inexistante. Le réchauffement climatique, ainsi que les différents polluants présents dans l'eau, comme le nitrate et les traitements au phosphore issus de l'industrie agricole, en sont les principales causes, rapportent plusieurs revues scientifiques.

Le Golfe du Mexique est donc en passe de devenir la zone morte la plus large au monde. En effet, la faune marine, n'ayant plus d'oxygène, n'y vit plus. Paul Treguer, biogéochimiste à l'université de Brest, explique au journal Le Monde: "Tous les organismes qui ont besoin de dioxygène pour respirer fuient ces zones. Les espèces immobiles comme les crustacés meurent, et des bactéries méthanogènes se développent".

En outre, même si le bas niveau d'oxygène ne tue pas forcément les espèces vivant dans l'eau, celles-ci auront cependant beaucoup de difficultés à se reproduire, et changeront leurs lieux de migration pour trouver de la nourriture, explique le Washington Post. Ainsi, toute la chaîne alimentaire marine et son écosystème en sont perturbés.

Une zone morte quasiment équivalente à la Belgique.

Le développement des zones hypoxiques - il en existerait plus de 400 dans le monde selon une étude publiée par l'Institut de sciences marines en Virginie, réparties sur 245.000 km2 - est également dû à des phénomènes météorologiques: "La clé de ce phénomène de zone morte est la vitesse de renouvellement des eaux", poursuit Paul Treguer auprès du Monde. "Dans les eaux côtières, qui reçoivent d'intenses apports organiques, si le temps de renouvellement des eaux est lent, on observera un accroissement des zones mortes".

Depuis des décennies, le Golfe du Mexique est concerné par cette désoxygénation. Mais selon le National Oceanic and Atmospheric Administration (Institut national océanique et atmosphérique), cette zone morte s'est étendue de 57%, et pourrait atteindre la taille du New Jersey par exemple. Le Washington Post ajoute même que celle-ci pourrait avoir la même superficie que l'Etat d'Hawaï (28.311 km2). Soit quasiment la taille de la Belgique et ses quelque 30.000 km2.



Source de l'article.


   


Publicité