Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

International

La déforestation au Brésil serait largement sous-estimée.


Le 22 Octobre 2016
   



Le Brésil est, depuis des années, en proie à une déforestation massive à cause de la surexploitation de l'homme. Une déforestation qui inquiète, car elle touche la forêt amazonienne, considérée comme le poumon de la Terre', mais que des entreprises détruisent sans scrupules, que ce soit pour le bois ou pour les ressources qui se trouvent dans les terres qu'elle recouvre. Le gouvernement surveille au mieux, mais il semblerait que leur système soit défaillant.

Le gouvernement brésilien a mis en place une surveillance très précise de la déforestation de la forêt amazonienne. Un satellite qui orbite au-dessus du Brésil se charge de prendre des photos régulières, que les autorités comparent. Grâce à l'évolution de ces photos, elles peuvent savoir combien d'hectares de forêt ont été détruits et où. Ainsi faisant, le gouvernement a pu ralentir un peu la situation. Ralentir... Mais pas suffisamment.


La déforestation surveillée par le satellite PRODES.

Une étude publiée dans la revue Conservation Letters le 28 septembre 2016, utilise de nouvelles données pour vérifier les données de PRODES. En l'occurrence, les chercheurs ont comparé les données fournies par le gouvernement brésilien, les données fournies par le satellite et des données issues d'autres satellites et disponibles via le Global Forest Change Project et le Fire Information for Resource Management Systems.


La déforestation serait bien supérieure à ce qu'annoncé par le gouvernement.

L'analyse de ces données indépendantes et le recoupement avec les données du satellite PRODES ont permis de découvrir que les propriétaires de terres au Brésil ont trouvé un système afin que la déforestation passe inaperçue. En effet, PRODES ne surveille principalement que la forêt amazonienne et laisse de côté des petites forêts moins importantes, qui se trouvent un peu partout au Brésil.

Ces petites forêts sont tout autant attaquées que la forêt amazonienne elle-même et leur destruction serait complètement ignorée par le gouvernement. Les chercheurs ont découvert que 9.000 kilomètres carrés de forêt ont été perdus entre 2009 et 2013, sans que le gouvernement ne s'en rende compte. Une mauvaise nouvelle pour la planète et pour le Brésil, qui a déjà subi de fortes critiques en novembre 2015, lorsque l'on avait découvert que la déforestation avait augmenté de 16 % cette année-là.



À lire aussi:
La déforestation en Amazonie en hausse de 16%.



Source de l'article.


   


Publicité