Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

International

Les reliques de la forêt ivoirienne.


Le 11 Mai 2016
   



Seize millions d'hectares en 1950 formaient un couvert forestier qui régulait le climat en terre ivoirienne et bien sûr la pluviométrie. Aujourd'hui, moins de deux millions d'hectares représentent les reliques de ce qui fut une majestueuse forêt constituée d'essences rares doublée d'une faune exceptionnelle.


La forêt ivoirienne se meurt beaucoup trop vite.

Quand on parle des " Eaux et Forêts ", on doit garder en mémoire que l'eau ne va pas sans la forêt et vice versa.

Quel paysan ivoirien peut comprendre l'intérêt stratégique de la forêt ? Malheureusement très peu!! En revanche un grand nombre de villageois peuvent, sans aucun scrupule, abattre un arbre, aussi vieux soit-il pour des besoins bassement domestiques !

Les industriels du bois consomment par an environ un million de tonnes de matière première (bois) - ce chiffre paraît énorme et il l'est !!! Mais, mis en perspective avec la consommation de bois dite villageoise (et urbaine pour la confection des nourritures traditionnelles) il paraît ridicule - selon un rapport de la FAO, ce sont en effet plus de vingt millions de tonnes de bois qui sont nécessaires aux besoins domestiques durant une année.

Rajoutons à cette consommation + ventes aux bords des routes, les coupes sauvages des étrangers qui satisfont les besoins de leurs congénères qui ne disposent pas, au pays, de ressources en bois ; c'est ainsi que des norias de camions transportent des cargaisons de bois de sciage à façon, totalement interdites selon le code forestier.

Une corruption difficilement imaginable, une société nationale peu regardante, facilitent et encouragent ces trafics internationaux .... et la forêt meurt tranquillement ...

Le taux d'inconscience est tellement élevé que les rares vrais contrôles et sanctions paraissent aujourd'hui, aux yeux des trafiquants, une énorme injustice qu'ils dénoncent avec force en intervenant au plus haut niveau de la République !



Source de l'article.


   


Publicité