Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

International

Les éléphants auront-ils disparu de la réserve tanzanienne de Selous en 2022?


Le 1 Juin 2016
   



Ils étaient 110 000 dans les années 1970, il n'en reste plus que 15 000 aujourd'hui. Les éléphants de la célèbre réserve de Selous, la plus grande de Tanzanie, pourraient définitivement disparaître d'ici à 2022 si le braconnage persiste aux niveaux actuels, a mis en garde, mercredi 1er juin, le Fonds mondial pour la nature (WWF). " Des mesures urgentes sont nécessaires pour protéger les animaux " contre les " réseaux criminels entraînés et lourdement armés " qui les traquent, souligne l'organisation.

Environ 30 000 éléphants d'Afrique sont abattus chaque année pour alimenter un trafic illégal d'ivoire porté par la demande asiatique. La Tanzanie est l'un des pays les plus touchés par ce problème : d'après un recensement récent, la population d'éléphants y a baissé de 60 % entre 2009 et 2014.


Six éléphants tués chaque jour.

La réserve de Selous - baptisée en l'honneur de l'explorateur et chasseur britannique Frederick Selous, qui a inspiré le personnage d'Allan Quatermain dans le roman Les Mines du roi Salomon - est l'une des plus fréquentées par les touristes en Tanzanie. Elle génère des revenus annuels d'environ 6 millions de dollars (5 millions d'euros), selon une étude de la société de conseil en développement Dalberg, demandée par le WWF.

Cette réserve du sud de la Tanzanie, d'une superficie de 55 000 km2, a été classée au patrimoine mondial par l'Unesco en 1982, puis sur la liste de Patrimoine mondial en péril en 2014. Six éléphants y ont été tués chaque jour entre 2010 et 2013. Des activités minières et d'exploration pétrolière et gazière menacent également l'écosystème de la réserve.

Selon Amani Ngusaru, directeur du WWF pour la Tanzanie, la valeur de Selous " pour le pays et pour le reste du monde tient surtout aux espèces sauvages qu'il abrite et à ses écosystèmes préservés (...) Parvenir à un objectif "zéro braconnage" des éléphants est la première étape que Selous doit franchir pour exploiter son potentiel de développement soutenable ".



Source de l'article.


   


Publicité