Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

International

Érosion à Madagascar: 25 milliards de tonnes de sols perdus par an.


Le 20 Décembre 2015
   



L'érosion du sol ne cesse de prendre de l'ampleur à cause de la pression des activités humaines sur l'écosystème forestier et l'environnement en général.

Le sol, c'est la vie. Il constitue notre support nourricier et sert de base à la production agricole. Le sol est ainsi la principale source de richesse d'un pays contribuant à la production de nourriture saine. Or, jour après jour, le sol subit une érosion accentuée. À Madagascar, l'érosion du sol prend de l'ampleur et devient un problème crucial. En effet, le déboisement des collines est dans un état alarmant au vu des " lavaka" creusant nos reliefs, le long des routes nationales. Pourtant, il faut 200 à 1000 ans pour reconstituer 2,5 cm de sol.

Cette dégradation a, entre autres, comme conséquence une détérioration de la structure du sol et une réduction du taux de matière organique. L'érosion est à l'origine d'une perte annuelle estimée à 25 milliards de tonnes de sol à l'échelle mondiale. Elle peut prendre des proportions alarmantes, entraînant une perte énorme du sol arable. L'action de l'homme est l'un des principaux facteurs de l'érosion dont la déforestation, les feux de brousse, et les labours en pente.

Concernant les feux de brousse, en particulier, ils sont en général allumés pour défricher des terrains de culture et pratiquer l'agriculture sur brûlis ou "tavy". En plus de la réduction de la productivité du sol, les feux de brousse causent une perte de sol des terres agricoles. Des foyers de feux ont récemment été détectés dans différentes régions, des feux actifs couvrant 50m2 ou plus. Des fumées épaisses ont dernièrement envahi les collines de la capitale. Tout cela engendre, comme conséquence, une baisse de productivité des sols, voire des pertes en rendement considérables des cultures. La brûlure du sol le rend stérile après quelques années, sans négliger les éboulements qui provoquent l'ensablement des rizières.

C'est la raison pour laquelle Madagascar n'a pas manqué de participer à la journée dédiée aux sols, le 4 décembre dernier, placée sous le thème " Des sols sains pour une vie saine ". Le centre de recherche agricole Fofifa a organisé un atelier et une exposition suivis de communications scientifiques sur les sols à Ampandrianomby. L'ouverture officielle a été honorée par la présence du représentant de la FAO, Patrice Talla Takoukam, qui a profité de la cérémonie pour mettre en exergue la prise en compte du processus pédologique pour une meilleure rentabilité agricole et un environnement face à la perte engendrée par l'érosion du sol à Madagascar.

L'objectif est de sensibiliser le grand public et en particulier les exploitants agricoles sur les impacts négatifs des feux de brousse, dans le but de leur faire comprendre l'importance des sols dans le développement agricole.



Source de l'article.


   


Publicité