Kiboot

 

0-9  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Écologie

Dans 10 ans, les océans contiendront 1 kg de plastique pour 3 kg de poisson.


Le 9 Décembre 2015
   



En 2025, soit dans 10 ans, les océans contiendront 1 kg de plastique pour 3 kg de poissons. La pollution des océans provient entre 60 à 80% des déchets plastiques. C'est le double message de sensibilisation que promeut la Fondation Race for Water, basée à Lausanne.

Durant la COP21, elle a installé son bateau solaire PlanetSolar (devenu Race for Water) portant les couleurs suisses au pied de la tour Eiffel à Paris. Depuis le quai de Javel, elle entend poursuivre son combat: préserver l'eau des océans en luttant contre la pollution par les microparticules de plastique. Les parrains de l'expédition Stève Ravussin et Gérard D'Aboville sont présents. Tout comme Marco Simeoni, président de la fondation.

J'essaie d'être réaliste et mon discours correspond à ce que j'ai pu constater et voir durant l'année 2012, où PlanetSolar a bouclé le tour du monde. J'ai eu la chance de pouvoir parcourir les océans. Je suis allé sur l'ensemble des îles qui se trouvent au centre de ces "gyres" et constaté ce qui se passe. Et j'ai donc pu comprendre ce qui se passe dans les grandes villes comme Cape Town, Rio, Shanghai et Tokyo en termes de gestion du déchet.

Les gyres sont d'immenses tourbillons d'eau créés par les vents et les courants marins, au sein desquels les déchets plastiques s'accumulent.

La question se pose de manière aiguë dans les mégapoles asiatiques?
L'Inde et l'Asie sont effectivement des gris contributeurs à la pollution classique de nos océans. Plus de 50% selon les statistiques avancées habituellement. Par contre, de grandes villes comme Valparaíso, comme Rio et Cape Town font face à de grandes difficultés pour gérer leurs propres déchets. Et certaines de ces villes n'arrivent aujourd'hui pas à gérer le 50% des déchets qu'elles génèrent.



Source de l'article.


   


Publicité